Diététique et nutrition à Grand Lille TV :quelles règles suivre pendant l’été?

Le 30 juin dernier, j’ai eu la possibilité de donner une interview à Grand Lille TV lors du journal télévisé pour expliquer quelques petites astuces et conseils en nutrition. L’été est en effet une période parfois assez délicate où l’on peut facilement prendre du poids, du fait notamment des sorties, du rallongement des jours qui sont propices à des consommations de tous genres. C’est une demande assez fréquente lors de mes rendez-vous au cabinet de Lille. Voici la transcription de la vidéo, merci à Grand Lille TV pour cette opportunité :

Interview de votre diététicienne lilloise à Grand Lille TV par Adrien Lanoy

AL: Vous êtes bien sur Grand Lille TV, on se retrouve pour l’invitée du jour, on va parler des vacances de l’été et pourquoi pas également des régimes pour être bien dans son corps et dans sa tête avant justement d’aller profiter des vacances. Pour en parler, Laëtitia Knopik est avec nous. Bonjour…

LK : Bonjour…

AL: Alors vous êtes diététicienne nutritionniste, notamment spécialisée dans le sport… D’abord une première question, pour vous demander si l’été est plutôt la saison des excès selon vous.

LK: Bon, des excès, il y en a un petit peu toute l’année. Il y a différentes périodes dans l’année avec certains excès mais c’est surtout la saison de la remise en cause avec deux autres moments forts de l’année. C’est septembre avec la rentrée, janvier avec les bonnes résolutions et on va dire le mois de juin où on se dit qu’il faut que je rentre dans mon bikini donc on fait un petit plus attention à ce moment là parce que l’on sait que pendant les vacances, il va y avoir un petit peu de laisser-aller.

AL: Le laisser-aller de l’été, c’est là où je voulais en venir. On va se coucher un peu plus tard, on va peut-être boire un peu plus d’alcool que d’habitude, on va essayer de voir du monde, il ya des barbecues,…

LK: Oui, tout à fait, il y a plus de rencontres, plus de facilités (…) Quand on prend des vacances c’est au-delà de deux semaines ou trois semaines, les gens sont forcément plus zen par rapport à ça, se laissent aller à la détente : ça peut être apéritif midi et soir pour certains, d’autres les petites sorties. Pas mal de choses sont proposées aussi : en été, les terrasses sont beaucoup plus ouvertes donc c’est vrai que c’est beaucoup plus festif et du coup, oui, l’alcool, l’alimentation, le petit côté grignotage sur les terrasses (…)

AL: Alors l’été, l’été a déjà démarré même si ça ne se voit pas forcément par la fenêtre pour l’instant. En tous cas voilà, le mois de juillet est là… Il n’est pas trop tard finalement pour bien faire et pour se restreindre un petit peu mais continuer à se faire plaisir ?

LK: Le problème de la restriction… ça veut dire aussi que quelque part si je me restreins aujourd’hui, c’est pour mieux profiter demain. C’est l’effet un petit peu yoyo sur l’organisme. Alors que si durant toute l’année, on s’implique à gérer son alimentation de manière différente, l’excès passera finalement inaperçu.

AL: La gestion de l’alimentation, c’est quoi pour vous le mot-clef, le mot d’ordre en priorité ?

LK: La variété et le plaisir. La gestion de l’alimentation, c’est la variété et le plaisir. C’est de se mettre en accord avec ses besoins mais aussi avec ses envies. L’idée, c’est ça tout en continuant à être en bonne forme et en bonne santé et faire du repas un pur plaisir même si c’est l’accent sur les fruits et légumes pour certains, enfin essayer de mettre le côté plaisir dans l’assiette colorée.

AL: On n’en est pas que là, enfin je veux dire il n’y a pas que ça à penser, c’est un peu le sacerdoce des 5 fruits et légumes, c’étaient dix avant, on a baissé mais il n’y a pas que ça quand on parle d’une bonne alimentation (…)

LK: Non, en fait quand on parle d’une bonne alimentation, finalement c’est de répondre à tous ses besoins. Donc on a des besoins en termes de féculents, en termes de fruits et légumes, en termes de viandes, poissons ou œufs, en termes de produits laitiers…les matières grasses qu’on oublie bien souvent quand on est en période de “Je dois faire attention”. Or, c’est super important pour le cerveau, ne serait-ce que pour le cerveau. Et puis il ya le petit côté plaisir des produits sucrés que l’on peut aussi mettre à table tout en essayant de chercher à perdre du poids. On peut tout mettre.

AL: Pour revenir sur l’été, en tous cas cette période entre mai, juin juillet, c’est peut-être là où vous le disiez, on peut trouver des produits de saison, des fruits par exemple, un peu plus colorés, un peu plus “plaisir”, donc il faut en profiter ?

LK : Oui, je pense qu’il faut en profiter. En plus, qui dit fruits colorés dit forcément richesse en vitamines A. La vitamine A est censée nous protéger au niveau de la peau pour le soleil (…) Certes, cette année c’est compliqué. Mais voilà, quand on a de la couleur dans l’assiette, c’est beaucoup plus agréable de manger, c’est plus sympathique, c’est plus facile aussi de faire manger des fruits et légumes à chacun d’entre nous. Je pense aux enfants aussi où parfois c’est plus compliqué. Gustative-ment, c’est des goûts parfaitement différents donc ça peut être vraiment intéressant de rechercher ce genre de produit. Après en hiver, on a également des produits de saison et c’est à respecter aussi.

AL: Oui, évidemment, la saisonnalité c’est important. Ce qui est important également, et je le disais en préambule, vous êtes notamment spécialisée dans le sport, c’est l’exercice. On aura pas de résultat miracle si on ne fait pas un peu d’exercice.

LK: En fait, l’accord parfait c’est alimentation et activité physique, alors il faut bouger. Malheureusement, on bouge de moins en moins. On peut bouger (…) ne serait-ce que d’aller garer sa voiture et marcher, c’est déjà une première chose. Et on peut aussi s’adapter à différents sports par rapport à ce qu’on aime…

AL: On ne vous demande pas de faire un marathon demain mais prendre l’escalier, signer un étage en moins… vous disiez par exemple descendre du bus un arrêt pus tôt et puis marcher le reste. Ce sont de petites choses simples que tout le monde peut faire.

LK: …que tout le monde peut faire, tout à fait. Et puis après, on peut aussi se diriger vers des choses que l’on aime bien. Certains aiment plutôt l’eau, donc pourquoi pas une activité un peu piscine, d’autres c’est la marche pour la marche donc le week-end partir un petit peu s’aérer dans les champs ou dans les bois, ça peut être pas mal. Et puis d’autres qui sont un peu plus fervents de sport vont choisir la route de la salle de sport ou le club parce que le fait de partir en groupe pour travailler les muscles en groupe peut être sympa.

AL: La recommandation si l’on parle de 5 fruits et légumes par jour, de manger varié, en termes d’exercices et d’activité physique, c’est 25, 30 minutes vraiment au début ?

LK : Voilà, l’idée c’est on bouge au minimum 30 minutes pas jour, donc déjà le fait de marcher ça peut faire ça. mais faut pas négliger, si je rejoins l’alimentation, je suis pas mal de personnes qui font de l’activité physique et sportive ou ils suppriment certains aliments comme les féculents. Alors que le muscle a besoin de ce substrat là.

AL: Faut manger de tout.

LK: Il faut manger de tout, ça c’est vraiment le mot d’ordre.

AL: Merci Laëtitia Knopik, diététicienne nutritionniste d’être venu nous éclairer sur la saison et l’été. Merci.

[Total : 2    Moyenne : 5/5]