Laëtitia Knopik  Blog diététique-nutrition  Recette de lapin aux pruneaux revisitée

Recette de lapin aux pruneaux revisitée

Dans la richesse de la gastronomie française, le lapin aux pruneaux est un classique. Cette recette, que j’ai personnalisée avec une touche de légumes, est parfaite pour un repas à deux, particulièrement durant les mois d’automne. Elle combine la tendresse du lapin avec la douceur des pruneaux et la fraîcheur des légumes, créant un plat à la fois riche en saveurs et en textures. Voici donc une recette toute simple de lapin  aux pruneaux que j’ai agrémentée avec des petits légumes à ma façon 😉

Dans mon panier, les ingrédients du lapin aux pruneaux pour deux personnes:

Pour préparer un savoureux lapin aux pruneaux pour deux personnes, voici les ingrédients nécessaires, chacun apportant ses propres bienfaits nutritionnels :

  • Commencez avec 2 cuisses de lapin, une viande tendre et délicate. Le lapin est une excellente source de protéines maigres, offrant une alternative plus saine à d’autres viandes plus grasses. C’est également une bonne source de vitamines B12 et B3, essentielles pour le métabolisme énergétique et le système nerveux.
  • Incorporez ensuite 1/2 carotte, qui apporte une douceur naturelle au plat. Les carottes sont riches en bêta-carotène, un antioxydant qui se convertit en vitamine A dans l’organisme, essentiel pour une bonne vision et une peau saine.
  • Ajoutez 1 oignon pour sa base aromatique riche et son goût distinct. Les oignons sont une excellente source de vitamine C, de fibres alimentaires et de plusieurs antioxydants, notamment la quercétine, bénéfique pour la santé cardiaque.
  • Incluez 250 grammes de champignons, qui ajoutent une texture terreuse et riche au plat. Les champignons sont faibles en calories mais riches en nutriments, notamment en protéines, en vitamines B et en minéraux essentiels comme le sélénium, qui joue un rôle important dans le soutien du système immunitaire.
  • Ajoutez du thym, une herbe aromatique que j’évoque dans mon atelier “herbes fraiches” qui complète parfaitement les saveurs de la viande. Le thym est reconnu pour ses propriétés antioxydantes et anti-inflammatoires, ainsi que pour sa richesse en vitamine C et en fer.
  • Utilisez 2 cuillères à soupe d’huile d’olive pour la cuisson. L’huile d’olive est riche en acides gras monoinsaturés, bénéfiques pour la santé cardiaque, et en antioxydants, qui peuvent réduire le risque de maladies chroniques.
  • Enfin, assaisonnez avec du sel et du poivre selon votre goût. Le sel doit être utilisé avec modération pour une alimentation équilibrée, tandis que le poivre noir est une bonne source de manganèse et a des propriétés anti-inflammatoires.

En combinant ces ingrédients, vous obtenez un plat riche en saveurs et en nutriments, parfait pour un repas sain et satisfaisant.

plat de lapin aux pruneaux

Cuisse de lapin aux pruneaux

Comment procéder dans la recette par étapes ?

Pour préparer avec succès et raffinement le lapin aux pruneaux, suivez ces étapes détaillées :

  1. Commencez par préparer les légumes qui formeront la base aromatique de votre plat. Épluchez soigneusement l’oignon et la carotte. Lavez-les pour éliminer toute trace de terre ou de résidus. Ensuite, détaillez-les en brunoise, c’est-à-dire en petits dés. Cette découpe permet non seulement une cuisson uniforme, mais aussi une fusion optimale des saveurs avec la viande et les autres ingrédients.
  2. Faites ensuite chauffer de l’huile d’olive dans une poêle à feu moyen. Quand l’huile est suffisamment chaude, faites-y revenir les cuisses de lapin. Il est important de les saisir jusqu’à ce qu’elles soient dorées de tous les côtés. Cette étape est nécessaire pour développer les saveurs et garantir une texture croustillante à l’extérieur tout en conservant le moelleux à l’intérieur. Une fois dorées, retirez les cuisses de lapin de la poêle et mettez-les de côté.
  3. Dans la même marmite, ajoutez maintenant la garniture aromatique que vous avez préparée. Laissez cuire quelques minutes pour que l’oignon et la carotte deviennent tendres et commencent à libérer leurs arômes. Puis, ajoutez les champignons émincés, une herbe parfumée comme le thym et les pruneaux. Les pruneaux, avec leur douceur naturelle, apportent un contraste de saveurs exquis au plat. Laissez mijoter le mélange quelques instants pour que les champignons ramollissent et que les pruneaux commencent à se gonfler et à libérer leur saveur.
  4. Replacez ensuite les cuisses de lapin dans la marmite. Ajoutez de l’eau ou un bouillon léger jusqu’à ce que les ingrédients soient juste couverts. Laissez cuire à feu doux pendant environ 20 minutes. Pendant cette période, les arômes se mélangent, et le lapin devient tendre et imprégné des saveurs des légumes et des pruneaux.
  5. Pendant les 30 dernières minutes de cuisson, ajoutez les pommes de terre. Épluchez-les, lavez-les et coupez-les en morceaux de taille moyenne. Les pommes de terre absorberont une partie du bouillon, enrichissant ainsi leur goût et ajoutant une texture consistante au plat.

Pour finir, servez les cuisses de lapin accompagnées des légumes, des pruneaux et des pommes de terre. Chaque élément de ce plat contribue à une symphonie de saveurs et de textures, offrant un repas à la fois nutritif, savoureux et réconfortant. Ce plat traditionnel, revisité avec soin, promet de ravir les papilles et d’apporter une touche d’élégance à votre table.

cuisson du lapin aux pruneaux

Cuisson du lapin aux pruneaux

Pour aller plus loin et conclure : Les origines de la recette de lapin aux pruneaux

Le lapin aux pruneaux est une recette traditionnelle qui allie l’histoire culinaire et la richesse des terroirs. Son origine se perd dans les méandres de la gastronomie européenne, où le lapin a longtemps été une source de viande appréciée pour sa tendresse et sa saveur délicate. Cette recette est typique de la cuisine rurale, où le lapin était souvent élevé dans les fermes pour sa viande et où les fruits séchés, comme les pruneaux, étaient utilisés pour leur capacité à se conserver longtemps et à apporter une douceur naturelle aux plats.

Les pruneaux, quant à eux, sont un ingrédient clé qui apporte une dimension sucrée et moelleuse à la recette. Les pruneaux étaient traditionnellement séchés pour prolonger leur conservation, une pratique courante avant l’avènement de la réfrigération moderne. Cette méthode de conservation permettait d’utiliser les fruits bien au-delà de leur saison de récolte, offrant ainsi une saveur riche et fruitée aux plats hivernaux. Le mariage du lapin avec les pruneaux est donc un exemple classique de l’utilisation ingénieuse des produits locaux et saisonniers.

En France, la recette du lapin aux pruneaux est particulièrement appréciée dans les régions où l’élevage du lapin est répandu. Elle illustre parfaitement la philosophie culinaire française qui consiste à utiliser des ingrédients simples mais de qualité, transformés avec savoir-faire et soin pour créer des plats savoureux et nourrissants. Cette recette reflète l’importance de la convivialité et de la générosité dans la cuisine française, où un plat simple est souvent rehaussé par l’ajout d’un ingrédient spécial comme les pruneaux.

Avec le temps, le lapin aux pruneaux est devenu un plat familial classique, souvent servi lors de réunions de famille ou de repas festifs. Il incarne la cuisine du terroir, une cuisine qui valorise les produits de la terre et les traditions culinaires transmises de génération en génération. Aujourd’hui, bien que la recette ait été adaptée et modernisée de diverses manières, elle reste un témoignage vivant de l’histoire culinaire et continue de réjouir ceux qui apprécient les saveurs authentiques et intemporelles.

One Response

  1. gaultier