La pratique du vélo, un véritable brûleur de graisse!

Si, si, je n’arrête pas de l’entendre, c’est pourquoi, j’ai décidé de m’en acheter un.

Certes il y a le cyclisme, la pratique du VTT, du BMX et il y a aussi la BICYCLETTE!

J’ai donc fait l’acquisition d’un vélo “flambant neuf”, d’une unième main et qui grâce à mon coup de pédale “tonic” roule parfaitement.
Celui-ci est équipé d’un petit panier avant qui me permet de transporter quelques petites choses d’un point A à un point B.
Vous l’aurez compris, un ras le bol s’étant installé ces derniers temps pour mes petits déplacements motorisés, il était urgent que cela change.

 

vélo de ville

Bref, c’est ma nouvelle solution de transports écolo et en plus brûleur de graisse!

C’est reconnu, au même titre que la marche ou la course à pieds, le coup de pédale a des effets positifs sur:
– l’appareil cardio-vasculaire, mon cœur rajeunit
– la tension: ma systole et ma diastole s’améliore
– le stress et les dépressions: je me sens mieux
– le diabète: la glycémie est plus stable
le surpoids: oh! je maigris

Ce n’est pas si simple,

Il est vrai, c’est moi le moteur: je pédale. Et l’air de rien, en fin de semaine, j’en ai fait des kilomètres, j’en ai dépensé des calories.

Oui mais…

Combien de calories cela brûle ?

Pour connaitre ma dépense énergétique, il me faut prendre en compte pas mal de facteurs:
– la force de mes jambes
– la résistance aux frottements au niveau de mon nouveau véhicule
– la vitesse de rotation du pédalier , je suis loin de faire un épreuve du tour de France !
– la résistance de l’air
– la force du vent
– et enfin les kilomètres parcourus

Je dirais qu’au bas mot, dans ma pratique loisir à des fins professionnels ( je vais bosser à vélo), je dépense 4 kcal/ kg/heure.

Bon et bien, il me reste plus qu’accentuer les sorties, et à améliorer mes performances!

[Total : 0    Moyenne : 0/5]

One Response

  1. Bailly